Coproprieterre Toutes les informations pour comprendre la copropriété

Copropriété : les clés du travail de communication

19 - photo4vieduréseau-CI89

Voici les 3 règles d’or que vous devez garder en tête tout au long du projet ,de son élaboration jusqu’à sa réalisation.

Règle n° 1 : préférer le ton de l’information à celui de l’obligation

La démocratie est reine dans une copropriété et les copropriétaires tiennent énormément à leur pouvoir de décision individuelle et à la souveraineté de l’Assemblée Générale. Par conséquent, si vous présentez le projet sur le registre de l’obligation, vous risquez de « braquer » tous les copropriétaires qui ne retiendront du projet proposé que cette désagréable impression qu’il leur est imposé. Il faut de la même manière plutôt éviter les discours trop catastrophistes qui peuvent être contre-productifs. Construire un projet de rénovation et d’amélioration énergétique, ce n’est pas contraindre les copropriétaires ou leur donner la sensation d’être mis au pied du mur, c’est au contraire créer un dynamique positive qui donne envie aux copropriétaires de se projeter et qui leur donne confiance en leur montrant que leurs besoins et leurs attentes sont pris en compte.

Règle n° 2 : être à l’écoute des copropriétaires

« Communiquer » ne revient pas seulement à « informer » les copropriétaires de ce que l’on a décidé. Il ne s’agit pas simplement d’expliquer aux copropriétaires les bien-fondés du programme de travaux et essayer de les convaincre… voire de tenter de manipuler leur opinion. La communication doit s’opérer dans les deux sens ! Il est nécessaire d’être à l’écoute des copropriétaires et il faut être prêt à modifier le projet proposé pour prendre en compte les attentes et les réticences exprimées qui sont souvent légitimes et pertinentes. Il est donc primordial d’aménager des espaces, en dehors des assemblées générales, où chacun puisse s’exprimer, prendre la parole et débattre (questionnaires, réunions informelles, échanges e-mails…).

Règle n° 3 : accepter de procéder par étape sur le temps long (3 à 5 ans)

Il faut également être patient et ne pas chercher à brûler les étapes. Le temps et l’un des principaux ingrédients de la réussite d’un projet de rénovation globale en copropriété. Au niveau individuel comme au niveau collectif, la décision d’engager des travaux souvent coûteux n’est pas anodine et elle ne peut être prise du jour au lendemain. Le temps de maturation de la décision est fondamental. Le temps est aussi nécessaire pour que la confiance s’instaure vis-à-vis des actions du conseil syndical et du syndic. C’est pourquoi les copropriétés qui parviennent à faire voter des travaux ambitieux de rénovation énergétique ont généralement procédé pas-à-pas en commençant par des premières mesures peu coûteuses mais visibles. L’engagement des copropriétaires en faveur d’un projet de rénovation globale est progressif et la réalisation d’un programme global de rénovation est elle-même souvent échelonnée sur plusieurs années dans une copropriété. Il est donc nécessaire de procéder par étape et de prendre soin de faire valider chacune de ces étapes par les copropriétaires.

Actualités

La nouvelle version du Bilan Initial de Copropriété (BIC) est enfin disponible !
Lire la suite

07-06-16 Publication des textes relatifs à l’individualisation des frais de chauffage : l’analyse de l’ARC
Lire la suite

15-02-16 Communiqué de presse de l’ARC relatif à l’obligation d’individualisation des frais de chauffage
Lire la suite

Voir toutes les actualités

Près de chez vous

Retrouver les EIE (Espace Info Energie) à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des EIE

Retours d'expériences

Retrouver les Retours d'expériences à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des Retours d'expérience