Coproprieterre Toutes les informations pour comprendre la copropriété

L’eau chaude sanitaire

GeoTP0002 - Joel VORMUS

L'Eau chaude sanitaire (ECS) peut être produite de différentes manières, chaque méthode présentant des avantages et des inconvénients.

La production instantanée

L’ECS est produite instantanément par l’intermédiaire d’un échangeur. Dans ce cas, l’installation ne dispose pas de ballons de stockage.

Avantages : encombrement très faible, limite les problèmes de légionelles.

Inconvénients : puissance nécessaire élevée obligeant à disposer d’une chaudière de forte puissance, consommation d’énergie plus élevée que les autres systèmes.

La production accumulée

Avec ce type de production, l’eau est réchauffée au sein d’un ballon de stockage. Elle peut être réchauffée :

  • soit par une résistance électrique (rare en collectif),
  • soit par le réseau venant de la chaudière collective, qui passe dans le ballon par une épingle ou un serpentin (plus de puissance).

Avantages : simple, très grande régularité des températures ; si le ballon est réchauffé par une chaudière collective, la production d’eau chaude ne demande pas une grande puissance de la part de la chaudière.

Inconvénients : encombrement important, reconstitution du stockage longue, risque plus grand de développement de légionelles si l’entretien n’est pas rigoureux ; si le ballon est réchauffé par une épingle électrique, le coût lié aux consommations sera élevé.

La production semi-instantanée

Ce système associe une production instantanée (échangeur à plaques) avec un ballon de stockage. Le ballon peut être placé après l’échangeur à plaques (système au niveau du « secondaire ») ou entre la chaudière et l’échangeur à plaques (au niveau du « primaire » ; dans ce cas, l’eau stockée est bien l’eau du réseau de chauffage : ce n’est pas l’ECS)

Avantages : moins de puissance qu’une production instantanée, meilleure stabilité de la température.

Inconvénients : moyennement encombrant, nécessite une certaine surpuissance au niveau de la chaudière, relativement coûteux.

À noter : quand le ballon est installé sur le primaire (ce qui est plus coûteux que lorsqu’il est sur le secondaire), on limite les problèmes de légionelles, tandis que le système sur le secondaire nécessite un bon entretien des ballons pour en éviter le développement.

La production semi-accumulée

C’est techniquement le même système qu’avec la production semi-instantanée sur le primaire, sauf au niveau du dimensionnement du ballon : environ 10 litres par logement pour le semi-instantanée et environ 30 litres par logement pour le semi-accumulé.

Actualités

La nouvelle version du Bilan Initial de Copropriété (BIC) est enfin disponible !
Lire la suite

07-06-16 Publication des textes relatifs à l’individualisation des frais de chauffage : l’analyse de l’ARC
Lire la suite

15-02-16 Communiqué de presse de l’ARC relatif à l’obligation d’individualisation des frais de chauffage
Lire la suite

Voir toutes les actualités

Près de chez vous

Retrouver les EIE (Espace Info Energie) à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des EIE

Retours d'expériences

Retrouver les Retours d'expériences à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des Retours d'expérience