Coproprieterre Toutes les informations pour comprendre la copropriété

La « mise à niveau »

crescita verde

Lors du Bilan Initial de Copropriété, vous avez peut-être identifié des problèmes qu'il est nécessaire de résoudre pour pouvoir aller plus loin dans le projet. Voyons en quoi va consister cette mise à niveau.

Qui consulter pour mettre sa copropriété à niveau ?

C’est votre accompagnateur qui est chargé de vous orienter si nécessaire. Les accompagnateurs (PRIS ou ARC) sont parfaitement compétents pour vous aider directement à résoudre un certain nombre de problèmes.

Sur des thématiques plus spécifiques (impayés, maîtrise des charges, etc.), il vaut mieux s’adresser à des spécialistes tels que l’ARC. Les adhérents de l’ARC peuvent ainsi rencontrer des juristes, des contrôleurs aux comptes, des thermiciens, des ingénieurs « eau », des architectes, des bureaux d’études « ascenseurs », ou encore des géomètres experts, etc.

D’autres moyens vous seront très utiles pour mettre à niveau votre copropriété. Les accompagnateurs proposent souvent des formations et des conférences sur ces sujets, et l’ARC propose un grand nombre de guides sur tous les thèmes de la copropriété.

En quoi consiste la « mise à niveau » ?

La mise à niveau est spécifique pour chaque copropriété et dépend des problèmes que cette dernière rencontre. Toutefois, elle concerne souvent un ou plusieurs des points suivants.

Améliorer le fonctionnement du conseil syndical

Si votre conseil syndical est inefficace, la mise à niveau visera à :

  1. Résoudre les conflits
  2. Mieux connaître ses responsabilités et son rôle au sein du conseil syndical
  3. Organiser le travail d’équipe

Concernant ce dernier point, prenons l’exemple des réunions, souvent improductives, de conseil syndical. Voici quelques « recettes » très efficaces pour y remédier :

  • préparer des convocations basées sur un ordre du jour succinct ;
  • demander à certains conseillers syndicaux d’informer l’ensemble du conseil sur l’avancement des tâches dont ils sont responsables ;
  • favoriser le débat, chercher des solutions fédératrices ;
  • préserver la convivialité des échanges ;
  • produire un court compte-rendu.

 Mieux travailler avec son syndic

Les relations entre le conseil syndical et le syndic ne sont pas toujours saines, apaisées, ou encore efficaces. La qualité du partenariat entre le syndic et le conseil syndical est pourtant un élément essentiel à la réussite du projet.

Certaines copropriétés changent tous les ans ou tous les 2 ans de syndic, espérant tomber sur la perle rare qui sera spontanément efficace, et que l’on n’aura pas besoin de surveiller. Disons-le clairement, cette quête n’aboutit jamais et vous fait perdre beaucoup de temps et d’énergie.

L’ARC dit parfois « qu’on a le syndic qu’on mérite ». Traduction : retroussez vos manches, travaillez bien au sein du conseil syndical, et soyez suffisamment clair et raisonnablement exigeant avec votre syndic… c’est le seul moyen d’être satisfait de lui et de bien faire fonctionner votre copropriété.

Si, malgré tous vos efforts, votre syndic ne se met pas en ordre de marche, alors oui, changez de syndic, en sachant ce qui ne vous convient pas et ce que vous attendez de votre prochain syndic.

Communiquer

Un projet de rénovation doit vous permettre de réunir les copropriétaires autour d’un projet de vie commun. Il ne s’agit pas bien sûr de s’inviter en permanence chez les uns ou les autres, mais plutôt que chacun prenne conscience que la copropriété n’est pas un simple agrégat de parties privatives, mais que c’est un bien collectif à gérer, entretenir et… à rénover. La communication doit donc être un axe de travail privilégié de votre projet de rénovation. Vous trouverez de nombreux conseils et outils sur ce sujet dans notre rubrique « mobiliser ».

Maîtriser les charges et les impayés

Parmi les problèmes rencontrés en copropriété, celui des charges non maîtrisées est particulièrement fréquent. Quel que soit le poste de charges concerné, pour résoudre un problème de maîtrise des charges il faut :

  • connaître les facteurs responsables du coût d’un poste de charge ;
  • savoir comment optimiser chaque facteur en tenant compte à la fois des aspects financiers et de qualité d’usage.

Le mieux est d’abord de suivre une formation ou de consulter un guide avant de consulter un spécialiste qui répondra alors à vos questions en suspens, ou validera vos choix.

Actualités

La nouvelle version du Bilan Initial de Copropriété (BIC) est enfin disponible !
Lire la suite

07-06-16 Publication des textes relatifs à l’individualisation des frais de chauffage : l’analyse de l’ARC
Lire la suite

15-02-16 Communiqué de presse de l’ARC relatif à l’obligation d’individualisation des frais de chauffage
Lire la suite

Voir toutes les actualités

Près de chez vous

Retrouver les EIE (Espace Info Energie) à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des EIE

Retours d'expériences

Retrouver les Retours d'expériences à l'aide de notre carte interactive.

Voir la carte des Retours d'expérience